Les sens

Les exercices qui sont proposés, sont destinés aux personnes qui désirent essayer de faire un premier entraînement.

Faites part de vos réussites si vous le souhaitez.

En préalable à l’exécution des exercices, je vous propose de vous installez.

Assis, debout ou allongé, accueillez vos points de contact avec le sol, le siège ou le canapé, c’est à dire prenez conscience de la place que vous occupez sur le support choisi, accueillez votre respiration. Faites confiance à ce support, ce qui veut dire que vous lâchez vos tensions, vous vous laissez porter. Puis situez-vous dans le lieu où vous êtes et accueillez votre environnement.

Sentez-vous occuper votre place ? Toute votre place ? Rien que votre place…

Sentez-vous présent à vous-même ? Présent au monde…

Vous pouvez affirmer «j’existe parce que j’ai un corps ». Formulez le mentalement.

Dans la liste des exercices ci-dessous choisissez-en un pour commencer et lorsque vous aurez constaté les effets bénéfiques vous en expérimenterez un autre.

L’exercice vous a apporté un meilleur état de calme ? Si ce n’est pas le cas, refaites-le en essayant de bien appliquer les consignes qui l’accompagnent.

Premier exercice avec la vue :
Choisissez un objet autour de vous et laissez venir à vous sa couleur, sa forme, sans juger. Une réceptivité juste doit vous permettre de nommer les formes et les couleurs et non de nommer l’objet. Par exemple, le bleu du livre : « bleu », la couleur de la tapisserie «jaune » et non pas un livre, une tapisserie. Votre réponse est de l’ordre de votre sensation et non de votre savoir.

Deuxième exercice avec l’ouïe :
Là où vous êtes, accueillez les bruits proches ou lointains, sans efforts. Promenez-vous d’un bruit à l’autre. Recevez la voix d’une personne, le son de votre propre voix, sans juger. Découvrez la vibration des sons, découvrez le silence.

Troisième exercice avec le toucher :
Ce livre sur la table, prenez-le, sentez sa forme, son poids, sa texture.
Touchez votre peau, vos cheveux, vos vêtements. Profitez de tous les petits actes quotidiens pour accueillir la sensation d’une assiette, de l’eau qui coule sur votre peau, de la serviette, des légumes que vous épluchez, du sac que vous portez, de la porte ou de la fenêtre que vous ouvrez ou que vous fermez, etc. sans appréciations.

En promenade ou dans la rue, une feuille, un tronc d’arbre, une barrière.
.

Quatrième exercice avec le goût :
Un verre d’eau, des herbes, du salé, du sucré… Laissez votre bouche s’imprégner de la sensation. Découvrez le goût et la consistance des liquides, des solides. Servez-vous de vos repas quotidiens pour privilégier une bouchée. Redécouvrez le goût de vos aliments habituels. Ne laissez pas les pensées revenir, arrêtez-les par la sensation au cours de vos exercices.

Cinquième exercice avec l’odorat :
Laissez-vous surprendre par les odeurs ambiantes. Partez à la découverte des odeurs familières, de la cuisine, de la salle de bain, du jardin, des aromates, des fleurs. Odeurs de pluie, de mousse… Laissez-vous surprendre.

Accueillez de la même façon les odeurs désagréables, inévitables, afin qu’elles ne vous gênent pas.

Laissez glisser les affects, les associations d’idées que ces exercices peuvent provoquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *