Méthode de la relaxation de Jacobson

La relaxation de Jacobson

Edmund Jacobson,(1888 – 1983), médecin Américain repose sur le principe de l’influence du contrôle somatique sur la réponse psychique, le relâchement musculaire aboutissant à la détente mentale.

Les exercices se déroulent à 6 niveaux : la détente des bras, des jambes, de la respiration, du front, des yeux, de la gorge.
La première étape consiste à étudier son tonus musculaire. On contracte un muscle en se concentrant sur cette contraction, puis on le relâche en essayant de se concentrer sur ce relâchement.

La deuxième étape étudie le relâchement : pour chacun des muscles qu’on a appris à individualiser, on va effectuer un relâchement spécifique alors que les autres muscles restent en tension.

La troisième étape qui ne peut être atteinte que lorsque les deux précédentes ont été bien maîtrisées, consiste à prendre conscience des muscles qui interviennent au cours de la vie de tous les jours. Ainsi pour le bégaiement, on apprend à maîtriser les muscles de la gorge et de la langue qui interviennent au cours de la parole. C’est la phase de relaxation psychique.

Pour maîtriser cette technique, il faut compter sur la répétition des séances de façon rapprochée (3 fois par semaine) à raison d’une demi-heure par séance.
Pour résumer, ce qu’est la psychanalyse à l’esprit, la méthode de Jacobson l’est aux muscles.

Si bien que l’apprentissage de la relaxation musculaire peut être utilisé pour réduire ou prévenir l’activation émotionnelle suscitée par un événement tel qu’une compétition sportive par exemple.

L’entraînement mental découle directement des conclusions de Jacobson sur la similitude, au niveau nerveux, entre mouvement pensé et mouvement effectué. Le schéma nerveux est activé de la même manière, que le geste soit effectué ou simplement pensé. Dès lors, pourquoi ne pas utiliser la visualisation d’un geste technique, qui permet au passage de le décomposer, plutôt que de l’effectuer trop vite ou trop souvent sans prendre le temps de l’effectuer directement correctement.

La sophrologie s’appuie directement sur les conclusions de Jacobson lorsqu’elle propose d’imaginer le développement d’un geste technique en état sophroliminal (état alpha ou état de conscience modifiée). Il en est de même, dans une autre mesure, pour les méthodes Martenot et Feldenkrais, lorsqu’elle préconisent d’imaginer les sensations du mouvement avant de l’effectuer, développant ainsi le sens kinesthésique et du même coup, la coordination et la précision du geste, l’équilibre et la verticalité du corps.

Lanning a montré l’efficacité de la relaxation progressive de Jacobson pour réduire l’anxiété compétitive et améliorer les performances. L’auteur souligne que l’efficacité de cette technique dépend de sa proximité par rapport à la compétition. Mais l’entraînement à cette méthode et son apprentissage ont intérêt à être commencés avant la période de mise sous pression.

Edmund Jacobson, avait développé un appareil l’électro-neuro-gramme ou électroneuromyomètre pour mesurer les tensions électriques musculaires. Appareillage repris depuis une dizaine d’année par les appareils moderne de BiofeedbackE.M.G, Électromyogramme.

Comment est perçue la relaxation de Jacobson par le corps médical ?

Les recherches médicales sont aujourd’hui unanimes, le stress, les tensions sont responsables d’un très grand nombre de maladies et d’affections. Toutes les méthodes de relaxation qui permettent au corps et à l’esprit de se détendre, peuvent alors déclencher des processus d’auto guérison dans l’organisme. La relaxation progressive selon Jacobson, où l’on serre et relâche un par un tous les muscles de son corps, a fait ses preuves. Elle permet de détecter les tensions musculaires et de les détendre ensuite.

Elle mène effectivement à une baisse de la tension sanguine et du pouls, et à une meilleure irrigation sanguine des muscles même invisibles.

Pour profiter de ses bénéfices, il faut la pratiquer tous les jours pendant au moins quinze minutes dans les premiers temps.

Son efficacité a été prouvée pour soulager insomnies, angoisse, hypertension, dépression nerveuse, maux de tête, migraine, troubles de la ménopause, arthrite rhumatoïde.
Vous ressentez ses premiers bienfaits immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *