La sophrologie

Historique
Alfonso CAYCEDO neuropsychiatre colombien d’origine basque espagnole né en 1932, à Bogota (Colombie), crée en 1960 à Madrid, une nouvelle technique la sophrologie.

La sophrologie est une science ou mieux, une école scientifique, qui étudie la conscience, ses modifications et les moyens physiques, chimiques ou psychologiques, pouvant la modifier, dans un but thérapeutique, prophylactique, ou pédagogique en médecine.

Elle étudie la modification des états de conscience, la modification des niveaux de vigilance et les moyens de produire ces modifications.

Elle utilise des techniques sophroniques passives ou actives issues de l’hypnose et de la suggestion.

Etymologie

La sophrologie vient du Grec.
SOS : Harmonie

Phren : Conscience

Logos : Etude

La sophrologie est donc la science de l’esprit serein appliquée à la conscience humaine.

D’après Caycedo la conscience comporte :

– 3 états qualitatifs

  • pathologique
  • ordinaire
  • sophronique

– 3 états quantitafifs

  • la veille
  • le sommeil
  • le niveau sophroliminal

Qu’apporte la sophrologie ?

Pouvoir mesurer, évaluer, analyser son fonctionnement personnel, mais aussi d’expérimenter, d’acquérir et d’intégrer les méthodes et techniques spécifiques nécessaires au niveau de la stimulation optimale de chaque personnalité.

Comprendre comment le stress agit et quels sont ses causes et ses effets, de manière à en retirer un maximum d’avantages et d’en minimiser les inconvénients.

Pour qui ?

Elle s’applique à tous les milieux, dans tous les domaines ou tout simplement dans le cadre du développement personnel.

Pour quoi ?

Santé : gestion du stress, sevrage tabagique, phobies et angoisses, insomnie, dépression…

Professionnel : perte d’emploi, mutation, promotion, harcèlements…

Personnel : séparation, divorce, deuil, déménagement, préparation d’examens scolaires, sportifs, médicaux, accouchement…