Agoraphobie

10 à 20 % de la population est atteinte de phobies.

2 à 4 % sont agoraphobes. (peur de la foule, attaque panique, peur de situation que l’on ne contrôle pas…)

L’agoraphobie survient dans des moments fragiles (déprime, stress, burn out, bore out, fatigue…)

Le stress : . Prévient
. Prépare le corps (il attaque ou il fuit)
. Refuge (rester enfermé chez soi dans sa maison)

Cela peut engendrer une claustrophobie, une hypocondrie, puis une agoraphobie.

La personne ne peut aller dans un lieu public, dans de grands espaces. Elle a peur de la foule.

Elle peut aussi ressentir une impression de mourir.

L’agoraphobie est une des phobies les plus handicapantes. Elle évite de sortir de chez elle de plus en plus. Elle s’emprisonne chez elle.

Les méthodes pour retrouver une sérénité, sont les TCC, (Thérapies Cognitives Comportementales), les thérapies brèves.

Par des techniques, retrouver une harmonie, en restant calme, de plus en plus calme.

La pratique de la sophrologie par des méthodes de relaxation appropriées permettront de s’imaginer sortir de chez soi, ce qui entraînera une désensibilisation une fois que la personne arrivera à se relaxer, à lâcher-prise.

La respiration : Il faut stimuler le système parasympathique nerveux, le frein à stress est déréglé. Plus on respire vite, et plus on se sent oppressé. Il faut maîtriser la respiration. En séance, des exercices de respiration alternée et abdominale aideront à se réapproprier son schéma corporel et avoir conscience que la respiration est l’élément important dans les angoisses, le stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *