Formation sophrologue somatothérapeute et après ?

Plusieurs personnes m’ont contacté pour avoir des informations sur la formation de  sophrologue.

Beaucoup de gens ont envie de plaquer leur job pour se reconvertir, de plus en plus vers le bien-être.

Je vais vous résumer en quelques lignes mon parcours. Tout d’abord, j’ai connu la sophrologie à titre personnel suite à du harcèlement moral sur mon lieu de travail. J’étais cadre, et j’ai subi une lente descente vers une dépression.

Suivre la formation a été un déclic quelques années plus tard.

Le coût de celle-ci, environ 3 000 euros, sans compter les livres à éplucher, et des heures de travail personnel. 4 années entre formation et prospection.

J’ai réussi à animer des séances quelques heures par semaine, mais trop peu pour en vivre donc j’effectuais des misssions intérims en usine à côté.

Bilan, à ce jour, je suis toujours en prospection, et continue mes interventions avec des associations, mais cela n’est pas assez lucratif pour vivre de la sophrologie.

Les appels sont saisonniers, automne, et fin d’hiver début de printemps.

Beaucoup trop de charlatans sur le terrain pour être crédible, mais aussi beaucoup d’organismes de formations qui font un réel buisness.

D’autre part, j’ai pratiqué la sophrologie pendant deux ans à titre personnel.

Pour information, nous étions 32 personnes à suivre la formation, 10 ont abandonné en cours, et nous ne sommes plus que 3 (qui avaient suivi une sophroanalyse) à essayer d’exercer sans pouvoir vivre décemment de cette profession nouvelle.

Il est essentiel d’être en parfaite harmonie avec soi-même avant de se lancer, pour écouter les gens et surtout faire attention aux transferts. Un sophrologue n’est pas un psychanalyste, ni un psychothérapeute.

Sachant que nos grands fourgueurs de médicaments sont contre ces nouvelles techniques, et le corps médical n’est pas très ouvert à l’entrée des sophrologues dans leurs cabinet.

La sophrologie sera « in » le jour où les caisses d’assurances maladies ne rembourseront plus les consultations et les médicaments.

6 thoughts on “Formation sophrologue somatothérapeute et après ?

  1. merci pour cet article! en effet il est plus facile de prescrire des medicaments et le lobby de l’industrie parmaceutique est très puissant…
    Je me permets deux autres questions: ceux qui ont abandonné n’ont il pas confondu formation et thérapie?
    votre formation s’est deroulé sur combien de mois ou années?
    celle que je compte faire se deroule sur deux ans et côute 5600 euros;
    Sinon j’ai écarté les formations par correspondance.

  2. Vous avez tout à fait raison d’abandonner les formations par correspondance, dans la mesure où la Société Française de Sophrologie envisage de ne plus les reconnaître.

    Ma formation s’est déroulée sur dix mois, dix séminaires et un travail personnel par rapport à un mémoire à présenter. La moyenne est de 3 ans, en ce qui me concerne 4, dans la mesure où j’ai basé celui-ci sur la douleur physique et psychologique dans un service neurologie associé à un centre anti-douleur. (fondation Rothschild Paris)

    Les stagiaires s’étaient inscrits sans avoir jamais participé à une séance, effectivement pour certains une confusion, et pour d’autres une découverte de leur inconscient qui leur a fait peur.

  3. merci pour votre réponse qui confirme qu’il faut être vigilante pour sa formation…J’ai choisi une formation reconnu par la fédération de sophrologie.

    pourquoi vous ne vous intallez pas en libérale? Est ce que le milieu asso vous convient davantage ?

  4. Je souhaite m’installer en libéral mais le problème est que les charges sont élevées, en effet, il faut minimum 60 clients par semaine pour s’en sortir.

    Lors de ma formation créateur repreneur d’entreprise, j’ai été amené à faire un prévisionnel, il faut ajouter, des assurances responsabilités civiles professionnelles, des déclarations, des cotisations pour préparer sa retraite, mais également à se couvrir en cas d’accident ou de maladie.

    D’où des professions médicales ou para médicales suivent une formation, et ajoute un plus sur leurs plaques.

    Renseignez vous auprès de l’urssaf, mais également des impôts… Gardez le moral !!!

  5. bonjour,
    je suis moi même un élève de l’école de somatologie et sophrologie de Tours , j’ai suivi les cours en alternance par correspondance et en suivant directement quelques modules sur place à TOURS;
    J’ai eu la chance de pouvoir pratiquer celles ci sur moi car j’ai fait en avril 2007 deux AVC(accidents vasculaires cérébraux) et la sophrologie a été un formidable aide pour me reconstruire le côté gauche qui avait été atteint par une hémiplégie (bras jambe et visage) cela m »a permis de retrouver confiance ma corporalité et de plus permis de me fixer des objectifs à atteindre qui ne sont pas seulement tournés vers ma guérison mais par ma poursuite de vie car je compte m’installer en tant que sophrologue et monter une asso pour pratiquer, je ne cherche pas à m’en faire une ressource financière unique.
    je recommande le cours de William BONNET qui est très complet et très animé. Je passe la soutenance de mon mémoire en décembre 2007 pour l’obtention de mon diplôme et ce mémoire porte sur la relation entre sophrologie et accident neurologique.
    bon courage aux futurs et actuels sophrologues
    meilleur souvenir à toi nathalie

Répondre à celestamine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *